Anti-phishing : Ce que vous devez savoir

Le phishing, autrement appelé hameçonnage en français, peut se définir comme un message frauduleux. Ce dernier utilise une technique d’ingénierie sociale pour usurper l’identité d’une tierce personne sans son aval. Autrement dit, cela consiste à dérober à d’autres personnes leurs identifiants, mots de passe sur les réseaux, ou même pour les cartes bancaires. À travers cet article, découvrez ce qu’est un anti-phishing ainsi que les risques du phishing. 

L’anti-phishing : un service indispensable

À partir du moment où vous entrez dans la catégorie de personnes connectées, c’est-à-dire un individu qui utilise Internet pour la majorité de ses activités, vous devez connaître le concept de l’anti-phishing. Là-dessus, vous pouvez visiter ce site pour en savoir davantage : https://www.altospam.com/glossaire/phishing/.

A découvrir également : Installation de la Freebox : réussir l'étape 3 sans problème

Le phishing vous expose à de nombreux risques. Par exemple, vous recevez un message ou un email de votre banque, d’un site e-commerce tel qu'eBay ou d’une plateforme de paiement comme PayPal ; ces sites vont vous demander vos identifiants et votre mot de passe. Dans la plupart des cas, ce mail contient un lien qui vous dirige vers une page, et il vous sera demandé de reconfirmer vos coordonnées. C’est là que les malfaiteurs réussissent à obtenir vos données.

Actuellement, sachez que la France figure parmi les pays les plus victimes de phishing au monde. D’ailleurs, des milliers de sites ont été bloqués. Une mesure qui ne semble pas être suffisante, car beaucoup de Français continuent à en être victimes.

A lire également : Claviers customisés : avantages et bonnes pratiques à adopter

À savoir, la solution antispam ou l’antivirus peut vous signaler qu’un mail n’est pas totalement net. Si vous voyez ce type d’alerte, il vaut mieux regarder à deux ou trois fois avant de cliquer sur quoi que ce soit. Et dans la mesure où vous vous rendez compte trop tard que des pirates ont réussi à dérober vos accès, contactez votre banque.

Vous vous posez des questions sur les différents recours possibles en cas de phishing ?

Dans un premier temps, sachez que si vous avez été victime de fraude ou d’arnaque par phishing, la CNIL conseille de recourir immédiatement aux services concernés. En l’occurrence, le service PHAROS est la meilleure plateforme d’harmonisation, d’analyse et de recoupement. Il est mandaté par le gouvernement et géré par l’office central de lutte contre les attaques cybernétiques. Ce type de soutien peut vous aider, à travers l’utilisation de plusieurs logiciels, à retrouver vos arnaqueurs et éventuellement à obtenir les réparations nécessaires. L’important est de réagir vite afin que les recherches puissent être entamées le plus tôt possible. 

L’anti-phishing : les solutions  

Les statistiques montrent qu’actuellement, ce sont les PME qui sont les principales cibles des attaques et fraudes cybernétiques. La sécurisation des boîtes mails doit être au centre des préoccupations des dirigeants d’entreprise : pare-feu, antivirus ou même VPN. Tout doit être mis en œuvre pour protéger les données sensibles.

Vous pouvez vous orienter vers des solutions comme Altospam afin de limiter ou même de bloquer le phishing. Cet outil est aussi efficace pour protéger contre les virus et d’autres escroqueries informatiques. Le système MailSafe d’Altospam lutte activement contre les attaques et les fraudes à l’encontre des utilisateurs de mail.

Voilà tous les conseils pour réagir correctement face à une fraude sur Internet. N’oubliez pas, les solutions anti-phishing vous protègent, mais vous devez aussi apprendre à identifier les potentielles fraudes. 

Copyright 2023. Tous Droits Réservés